Cette maquette représente une attaque d'iroquois sur le fort défendu par Marie-Madeleine de Verchère
Cette maquette mesure 24 pouces de long, 18 pouces de large et de 15 pouces de haut.
 CETTE MAQUETTE EST INCORPORÉE DANS LA PLUS GROSSE MAQUETTE AU MONDE SUR LA NOUVELLE-FRANCE 
Un texte explicatif accompagne cette maquette

Prix suggéré

0,00$

Texte historique

À cette époque les habitants de la Nouvelle-France étaient harcelés par les Iroquois. D'ailleurs ceux-ci armés par les Hollandais et par la suite par les Anglais avaient peu à peu détruits plusieurs nations de nos alliés amérindiens . Les Hurons ont failli disparaître . Toute  la colonie restait sur le qui vive. les iroquois se battaient par la guérilla; ils arrivaient en douce, se battaient férocement et disparaissaient rapidement. Plusieurs colons tombaient par ces attaques surprises. Ce qui effrayait le plus c'était les tortures infligées sur certains des  prisonniers. C'est dans ce climat que les Iroquois ont attaqué le 22 octobre 1696 le domaine de Verchères. Chaque seigneur devait construire un fort dans lequel on pouvait se retrancher pour se défendre et attendre les renforts, Dès le début de l'attaqueles Iroquois massacrent plusieurs des colons. Quelques-uns réussissent à se retrancher dont Marie-Madeleine de Verchères qui n'a que quatorze ans, Dès le début du siège, elle prend les commandes de la résistance . Grâce à son courage et son leadership , elle réussit à résister aux Iroquois qui croient que le fort est défendu par un groupe important. Marie-Madeleine a écrit cette histoire plusieurs années plus tard, certains historiens doutent de toute la véracité de son récit mais ne nient pas de son courage réel.
Références; Les grands noms de l'Histoire canadienne . Marie-Madeleine de Verchères, coll. Gloire Nationales