Maquette représentant la maison Girardin en 1673 selon les plans de l'époque. Cette maison existe encore de nos jours.
Cette maquette mesure 24 pouces de long, 16 de large et de 13 pouces de haut.
CETTE MAQUETTE EST INCORPORÉE DANS LA PLUS GROSSE MAQUETTE AU MONDE SUR LA NOUVELLE FRANCE
Elle possède une boîte de plexiglass la protégeant de la poussière, utile lors d'exposition, on peut l'enlever au besoin.
Un texte explicatif accompagne cette maquette.
 

Prix suggéré

0,00$

Texte historique

Cette maquette est une réplique d'une maison beauportoise: la maison Girardin ( située dans le vieux Beauport historique) . Cette maison a subit diverses transformations , cette version date des années 1673. Elle sera concédée par la seigneur Giffard à Nicolas Bellanger, venue de Normandie. Le logis mesure 20 pieds par 22 pieds. Les ouvertures sont rarrisimes , cela dans le but de garder le plus possible la chaleur dans les grands froids. Divers matériaux pouvaient être utilisés à cette époque pour l'architecture; carrés de maçonnerie, colombage, pieux, toitures en bardeaux, chaume ou encore en planche à déclin. La terre canadienne se prète bien à l'agriculture . L'habitant à force de travail se place en situation enviable à un tel point que, dit-on, bien des nobles et des gentilhommes français seraient heureux des mêmes avantages. On remarque également sur la maquette le cheval et la vache canadienne. Dès le début de la colonie, des croisements ont formé des nouvelles races. Le cheval canadien est généralement petit , d'un bon caractère et résistant au froid. La vache canadienne est également résistante au froid et donne un bon rendement,
Références; Les cahiers du patrimoine no 8 ; Beauport de la côte à l'arrière- pays.