Cette maquette représente deux carrioles passant devant une maison.
Cette maquette mesure environ 1 pied par 2 pieds.
CETTE MAQUETTE EST INCORPORÉE DANS LA PLUS GROSSE MAQUETTE AU MONDE SUR LA NOUVELLE-FRANCE 
Un texte explicatif accompagne cette maquette.
 

Prix suggéré

0,00$

Texte historique

Au début de la colonie, il y avait peu de chemins. Il était plus facile de se déplacer en canot ou en bateau sur le fleuve ou les rivières. Par la suite, on fit venir des chevaux pour la nouvelle colonie et peu à peu, de véritables chemins se sont créer . On vit apparaître des calèches. Les gens étaient responsables de la portion du chemin devant leur propiété. En hiver, il est impossible d'utiliser les calèches. Les carrioles font leurs apparations. On les utilise pour le transport de bois, de marchandises ou encore des gens. Elles glissent facilement sur la neige et demande peu d'effort pour un cheval, elles filent aisément au galop. Comme elles glissent silencieusement , elles sont sources d'accident. Une ordonnance exige que les carrioles soient munies de clochettes pour qu'on puisse les entendre venir. Lorsqu'elles trouveront des gens à pied dans le chemin, elles doivent s'arrêter ou se détourner afin qu'on puisse avoir le temps de se retirer.
Référence Épopée en Amérique