Maquette mesurant 10 pouces de haut, 24 pouces de long et de 8 pouces de large.
Maquette représentant un calvaire et une charette dans un chemin.
Cette maquette est incorporée a la MAQUETTE LA PLUS GROSSE AU MONDE
Cette maquette possède une boîte en plexiglass pour la présentation et la protection, elle peut s'enlever.
Un certificat d'authenticité accompagne cette maquette, elle demeure unique
De plus, un texte explicatif est fourni.
 

Prix suggéré

0,00$

Texte historique

Le calvaire était une représentation des stations du calvaire que le Christ avait vécues lors de sa cruxification, Lors du moyen-âge, l'Église demandait de placer des calvaires près des églises, ce qui fût populaire en Bretagne. Quelques colons de la Nouvelle-France venat de la Bretagne, cette tradition se maintenait, Le calvaire au Canada était pratique car il remplaçait les chapelles dans les endroits trop éloignés et trop peu peuplés. Les habitants avaient la coutume de s'arrêter et de prier à chaque fois qu'ils passaient devant. Au carrefour des routes, la pitié populaire érige des calvaires rustiques: d'humbles croix en bois: auxquelles on attache une couronne d'épines, les instruments de la passion; marteaux, clous,échelle,lance et un tronc pour les âmes. En été, les familles se réunissent au pied de la croix pour réciter la prière et le chapelet, La foi était importante au début de la colonie comme désigne cette histoire: Maisonneuve, fondateur de Mont-Royal avait fait la promesse que si Dieu délivrait la ville de la menace d'une inondation , il allait planter une croix au somment des monts.; Le jour des Rois en 1643, il se mit une lourde croix sur les épauleset monta la montagne pour l'ériger. C'est à cet endroit qu'on plaça la grande croix actuelle dressée sur le Mont Royal.
Références; Histoire du Canada de Guy Laviolette pour les classes de 5e et de 7e années.