Cette maquette représente une cabane de trappeurs.
Cette maquette mesure 23 pouces de long , 12 pouces de profondeur et de 12 pouces de haut.
CETTE MAQUETTE EST INCORPORÉE DANS LA PLUS GROSSE MAQUETTE AU MONDE SUR LA NOUVELLE-FRANCE 
Un texte explicatif accompagne cette maquette.
 

Prix suggéré

0,00$

Texte historique

La principale activité économique de la Nouvelle-France fut la pelleterie .Les français pactisaient avec les amérindiens et un immense réseau de traite des peaux s'installait à l'intérieur de l'immense empire qui partait de l'Acadie aux confins du Mississipi. La colonie peu à peu s'organisait, les colons s'installaient dans les lots seigneuriaux au bord du St-Laurent. Mais on assistait à un débalancement démographique important. On manquait de femmes pour la colonie, cela n'aidait pas à garder en place les hommes pour l'agriculture . Plusieurs préféraient alors la vie libre et trépignante des coureurs des bois et vivaient avec des amérindiens. Certains partaient pour de longues périodes ( pouvant quitter les siens pour quelques années) dans l'Ouest; on les appelait les hivernants. D'autres poussaient les explorations d'immensee territoires inconnus des européens en espérant découvrir le passage les emmenant vers la Chine . Les canadiens tentaient de garder d'excellents contacts avec les amérindiens , plusieurs adoptaient alors leur mode de  vie et servaient d'interprète et d'ambassadeurs auprès de la colonie. Quelques-uns de ces coureurs des bois s'installaient provisoirement dans un territoire donné.Ils se construisaient alors une cabane en bois rond, souvent avec un toit en mousse. Cette cabane servait de logement, de pied à terre et d'un abri sûr.
Référence; La vie quotidienne en Nouvelle-France par R. Douville et JD Casanova . Mon histoire par F. Charbonneau,J. Marchand et JP Sansregret.